WORTHING

worthing-pierAvec une population de 100 000 habitants, Worthing est la plus grande ville du West Sussex.

Pourtant, autrefois, ce n’était qu’un hameau insignifiant de la Paroisse de Broadwater. “Le Domesday Book” mentionne deux hameaux, Mordinges et Ordinges à proximité de la côte de Broadwater. Il est presque certain que ceux-ci étaient connus au Moyen Age comme Worting et plus tard cela devint Worthing.

A une période aussi récente que le début du 18ème siécle, la population de Worthing ne dépassait pas quelques centaines de personnes dont la plupart étaient des agriculteurs. Il existait quatre champs communautaires : “West Field, Middle Field, Home field et East Field ”.L’adjonction d’un champ supplémentaire a été la seule modification dans la répartition des territoires du village depuis l’époque des Normands. Le vieux "Home field" s’appelle maintenant "Homefield Park"qui se situe à gauche du parc Victorien "People Park", celui-ci contenant un lac d’agrément alimenté par la rivière Téville Stream.

Téville Stream constitue la limite Nord du vieux village deWorthing. A l’Ouest, ce village est limité par le champ communautaire de “Heene”et à l’est, par le Brooklands, une étendue de marais alimentés par le Téville Stream. La limite Sud est évidemment fixée par la mer. Il ne subsiste que très peu de constructions de cette époque ancienne dans le Worthing d’aujourd’hui, bien qu’il soit possible que le “Box Cottage” dans North Street fasse exception. Deux autres constructions sont présumées dater de la fin du 18ème. Cependant, la plus grande partie de Worthing est postérieure à 1800.

Worthing est passé  du statut de simple village agricole à celui de station de bains de mer suite à la visite de la Princesse Amélia ; en 1797, cette dernière, la plus jeune fille du Roi George III, était de santé fragile, en mauvaise santé et il lui avait été prescrit les vertus toniques de l’air marin. Cependant, le Roi  ne souhaitait pas que sa fille subisse l’influence de son fils, le Prince de Galles qui menait une vie dissolue à Brighton aussi Worthing fut choisie comme alternative plus tranquille. Après le séjour de la Princesse, Worthing vit sa popularité grandir auprès des personnes âgées et des infirmes ; ceux qui étaient à la recherche de scènes grivoises ne vinrent plus.

En 1803, un décret appelé : “Le Worthing Improvement Act ”permit le passage au statut de ville, ce qui entraîna le pavage et l’éclairage des rues. Les premiers élus, “Town Commissoners”, ancienne appellation désignant les Conseillers Municipaux se sont réunis dans l’Auberge “Nelson Inn” dans la rue de “South Street”. C’était trente ans avant la construction d’un Hôtel de Ville. Worthing se développa par paliers en fonction de la vogue des Bains de mer et de l’état de l’économie. Les années autour de 1830 ont été une période de crise avec peu de constructions et des manifestations parfois violentes contre les bas salaires et le chômage. La contrebande était également endémique. En 1832, un contrebandier de Steyning, William Cowerson, a été tué par balle par un officier des gardes-côtes dans la Grand Rue de Worthing. L’arrivée du chemin de fer en 1845 annonça le début d’une période de croissance et d’expansion qui culmina en 1870 avec la construction de villas imposantes dans les derniers terrains restant disponibles dans le centre ville. La population a atteint et même dépassé10 000 personnes avec beaucoup de gens en provenance de l’extérieur. Toutefois, cela créa des tensions avec la population d’origine qui ressentait un sentiment d’amertume grandissant et même de l’hostilité à l’encontre des “Etrangers ”, particulièrement des Londoniens. Les troubles dirigés par l’Armée du Salut entre 1883 et 1887 étaient révélateurs de ce malaise.

En 1890, Worthing accéda avec fierté au statut de “Borough” (N.D.T qui signifie ville représentée à la Chambre des Communes par un ou plusieurs députés). A la première élection du nouveau Conseil Municipal, les deux tiers du Collège électoral ont participé au vote. (En 2000, la participation était inférieure à ¼).

En 1893, la ville a été de nouveau en crise par suite de graves épidémies de typhoïde qui ont causé la mort de 200 personnes.

En 1910, Worthing a élu la 1ère femme, Helen Chapman, Conseillère Municipale. Celle-ci après une dizaine d’années est devenue la 1ère femme Maire de la ville. Pendant la Grande Guerre plus de 600 hommes originaires de la ville ont été tués au combat. Leurs noms sont écrits sur le Mémorial de le Guerre inauguré en 1921.

Entre les 2 guerres, Worthing a connu une période de développement intense avec une population atteignant 70 000 personnes en 1940. En 1929, les Communes extérieures de Durrington et Goring ont été rattachées. Le Conseil Municipal étend son domaine de compétences et devient responsable en ce qui concerne l’électricité, l’eau, l’éducation, les routes et plus particulièrement la santé et la fourniture de gaz ; Après la Second Guerre Mondiale, la ville a connu une nouvelle période de changements. La plus grande partie de la “vieille ville ”se situant entre High Street, Market Street et Ann Street a été démolie entre 1955 et 1970 y compris le vieux théâtre Georgian. De nouvelles constructions sont apparues comprenant des Centres Commerciaux à Téville et Guildbourne.

En 1974, la commune a perdu une grande partie de ses attributions et de ses responsabilités au profit du Comté et du Gouvernement Central. Depuis lors ce processus  s’est accéléré et, aujourd’hui seuls les projets locaux restent du ressort du Conseil Municipal.

Worthing a rajeuni depuis 1971 date à laquelle elle avait la population la plus âgée d’Angleterre. Aujourd’hui de grands Pubs, “pré-clubs” sont nombreux dans le centre ville et remplacent les locaux commerciaux. Le développement des constructions d’habitations à West Durrington a permis d’accueillir une population plus jeune.


Share to Facebook Share to Twitter Share to Myspace Share to Google